Paiement en ligne
Actualités
Vous êtes ici :

Divorce contentieux

On parle de divorce accepté lorsque les époux sont d’accord sur le principe même de la séparation et ne souhaitent pas revenir sur les raisons qui ont provoqué celle-ci. Le juge ne devra donc trancher que les conséquences du divorce. Le divorce peut être également être demandé pour altération définitive du lien conjugal. Celui-ci permet à l’un des époux de demander et imposer le divorce à son conjoint en raison de cette altération.

DIVORCE ACCEPTÉ

Quelles sont les conditions pour recourir au divorce accepté ?


La seule condition est ici que les époux soient d’accord sur le principe du divorce.
 

Quelle est la procédure ?


Le divorce accepté est un divorce judiciaire qui se déroule donc devant le juge aux affaires familiales.

Comme dans n’importe quel cas de divorce judiciaire, ce juge est saisi par l’avocat de l’un des époux au moyen d’une requête.

Le cabinet de THIER Avocats se tient à votre disposition pour rédiger votre requête en divorce accepté et vous assister tout au long de la procédure.

Le juge convoque ensuite les époux et leurs avocats à une première audience visant à déterminer les mesures provisoires qu’il convient de prendre en attendant que le divorce soit prononcé.

Si les deux époux s’entendent sur le principe du divorce et sont assistés chacun d’un avocat, il est possible de signer, lors de cette audience, un procès-verbal d’acceptation.

A l’issue de cette audience, le juge prendra une décision sur ces mesures provisoires.

Chacun des époux dispose alors d’un délai de trente mois à compter de la date de cette décision pour demander le divorce sans que les motifs de celui-ci ne soient évoqués si un procès-verbal d’acceptation a été signé.
 

Est-il possible d’accepter le principe du divorce après la première audience ?


L’acceptation du principe du divorce peut intervenir après cette première audience. Les époux devront alors demander le divorce au moyen d’une seule et même requête devant le juge aux affaires familiales. Cette requête conjointe devra alors être accompagnée d’une déclaration écrite et signée de chacun des époux attestant qu’il accepte le principe de la rupture sans considération des faits qui en sont à l’origine.

L’acceptation peut également intervenir à tout moment de la procédure lorsque le divorce était initialement demandé pour faute ou pour séparation depuis plus de deux ans. Dans ce cas, l’acceptation est faite dans les conclusions prises par les avocats de chacun des époux. Une déclaration d’acceptation devra alors accompagnée les écritures de l’avocat.
 

Puis-je revenir sur mon acceptation ?


Celui qui a déclaré accepté le principe du divorce ne peut plus revenir sur sa décision, on parle d’irrévocabilité de l’acceptation. Il n’est donc pas possible de se rétracter, ni même de faire appel sauf s’il apparaît que l’un des époux a donné son consentement par erreur, par dol (erreur volontairement provoquée par l’autre époux) ou sous le contrainte (qu’elle soit physique, psychologique ou économique).

DIVORCE POUR SÉPARATION DEPUIS PLUS DE DEUX ANS

Qu’est ce que l’altération définitive du lien conjugal ?


On considère qu’il y a altération définitive du lien conjugal lorsque les deux époux résident séparément depuis plus de deux ans.

Il est par ailleurs nécessaire que cette résidence séparée soit volontaire, tel n’est pas le cas si, par exemple, l’un des époux est hospitalisé ou emprisonné.

Il appartient à l’époux qui demande le divorce pour altération définitive du lien conjugal de prouver que chacun des époux réside séparément depuis au moins deux ans.
 

Quelle est la procédure à respecter pour demander le divorce pour altération définitive du lien conjugal ?


Le divorce pour altération définitive du lien conjugal suppose une procédure devant le Juge aux Affaires Familiales.

L’époux qui souhaite demander ce divorce doit consulter un avocat qui devra déposer une requête aux fins de divorce devant le juge. Cette requête devra contenir les demandes formées au titre des mesures provisoires ainsi que les motifs sur lesquelles sont fondées ces demandes.

Le cabinet de THIER Avocats se tient à votre disposition pour vous assister dans la rédaction de votre requête et vous représenter tout au long de la procédure.
 

Est-il possible de contester la décision du juge ?


Si la décision du juge ne vous satisfait pas, il est toujours possible d’en faire appel dans un délai d’un mois à compter du jour où un huissier de justice viendra porter officiellement à la connaissance de l’un des époux la décision du juge.
 
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.